La Webradio pour les débutants

Voici un tour d’horizon rapide des différents aspects d’un projet webradio : compétences, mise en œuvre avec les élèves, questions juridiques, logiciels et matériels.
Ainsi que quelques conseils techniques pour mener un premier projet webradio sans matériel spécifique.

Ce qu’on entend par webradio

Au sens initial du terme, la webradio scolaire est un journal audio ou une somme de sujets d’information réalisés par les élèves. Elle a pour but de favoriser la libre expression des élèves, d’améliorer leur connaissance des médias d’information et d’aiguiser leur esprit critique vis à vis des informations auxquelles ils se confrontent tous les jours à la radio, la télévision ou sur Internet.
Cependant, le matériel réuni pour une webradio permet de produire d’autres formats, notamment des fictions radiophoniques.

La radio en classe : quelles étapes, quelles compétences travailler ? Quelle durée pour le projet ?

Quel que soit l’age des élèves ou la matière, une somme d’invariants demeure en terme de déroulement et de compétences mobilisées par les élèves :

Apprendre à analyser un média

Une séquence de webradio démarre généralement par l’analyse d’une ou plusieurs émissions qui serviront de modèle. Le langage, la structure du discours, le ton employé seront analysés attentivement.

Rechercher et réunir des informations

Il est très facile de lier une webradio à des contenus disciplinaires abordés en classe que l’on approfondira par des recherches au CDI.

Écrire son discours

Cette étape est indispensable ! Point d’improvisation devant le micro sauf si votre temps disponible pour le projet est infini ! Il faut faire des phrases courtes et utiliser des accroches. Les dialogues sont généralement plus dynamiques.

Répéter, mettre en voix, travailler en équipe

La webradio mobilise des compétences proches du théâtre et des concours d’éloquence. L’argumentation doit être portée par la voix des élèves.
Une coordination parfaite entre les élèves en régie et aux micros doit être atteinte.

Enregistrer, mettre en ligne

C’est finalement l’étape la plus courte. Le prétexte. En effet, tout le travail aura été fourni par les élèves en amont.

Il est difficile de passer moins d’une heure à chaque étape soit cinq heures au minimum. Pour un premier projet, mieux vaut choisir un format court : un enregistrement d’une à deux minutes par sujets. Sur une traitement de texte, 10 lignes de dialogue correspondent à une minute d’enregistrement. Cela peut paraitre court mais les compétences mobilisées sont quelque peu différentes de celles nécessaires pour une dissertation...

Quelles règles juridiques dois-je observer ?

Un droit à la voix équivalent au droit à l’image

En premier lieu, il faut faire signer une autorisation de captation et de diffusion aux élèves et à leurs parents. L’autorisation signée en début d’année dans certains établissements scolaires n’a aucune valeur juridique.

Droit d’auteur

L’utilisation de sons trouvés sur Internet ou d’une musique d’habillage impliquent nécessairement l’autorisation de leurs auteurs. Il n’existe pas de droit de citation pour le son et l’image. Même un extrait court est soumis à autorisation. C’est pourquoi nous vous conseillons vivement d’utiliser des œuvres libres de droits (en les citant dans le générique ou sur la page d’hébergement de votre vidéo).

Logiciels utilisés et hébergement de l’émission

  • Pour enregistrer et retoucher votre émission, le logiciel le plus utilisé est Audacity. Libre, gratuit, souvent installé par défaut dans les collèges et lycées, il est surtout très simple et très stable. C’est l’outil idéal pour vos projets.
  • Pour lancer votre générique, vos jingles, vos reportage en direct pendant l’enregistrement des sujets, ils existe plusieurs logiciels simples et gratuits : Direct Easy et Jingle Palet sur Windows ou bien I Jingle sur Android et I Pad.
  • Vous pouvez héberger vos productions sur la plateforme audio-vidéo de l’académie de Caen :
    https://pod.ac-caen.fr/
    Vous pouvez vous y connecter à l’aide de vos identifiants de messagerie académique. C’est très simple !
    Logo pod
  • Enfin pour diffuser vos émissions en direct, vous pourrez utiliser Butt. Contactez votre atelier Canopé le plus proche pour obtenir la procédure et surtout le point de montage pour héberger votre émission sur un serveur de direct.

Quel matériel faut-il au minimum ?

Au minimum, un smartphone ou une tablette de n’importe quelle marque. A l’aide du dictaphone par défaut ou bien d’un enregistreur audio mp3 téléchargé depuis le store, vous pouvez enregistrer quelques essais. En téléchargeant vos audios sur un ordinateur, vous pourrez les retoucher avec Audacity et ajouter des sons (musiques, jingles, ambiances).
Posez le téléphone sur une table, parlez « fort et clairement » dans un environnement silencieux. Positionnez votre bouche à 15 cm de l’appareil environ afin de compenser la mauvaise qualité des micros intégrés dans les téléphones.

J’ai un tout petit budget, que puis-je acheter pour améliorer mes productions ?

Le micro

Il existe des micros avec une prise audio (TRRS) adaptée aux appareils mobiles. Pour 50€ environ, vous pouvez investir dans un IK Multimedia Irig Mic.

PNG - 41.6 ko
Irig Mic
Un micro compatible avec les appareils mobiles

Le pied de table

Pour fixer le micro, vous pouvez utilisez un pied de micro pour table comme le Millenium DS-10 (ou équivalent) qui coute environ 10€. N’oubliez pas d’acheter une pince comme l’incassable Shure A25D à 6€.

PNG - 54 ko
Millenium DS 10
Un exemple de pied de micro de table économique
PNG - 60.9 ko
Shure A25D
Un pince micro polyvalente et incassable

Cette première expérience a bien fonctionné, je désire aller plus loin !

Vous trouverez de plus amples informations dans les autres articles de cette rubrique, notamment celui concernant l’équipement d’un véritable studio webradio.
Par ailleurs l’équipe de la Dane intervient gratuitement dans les établissements scolaires du second degré pour conseiller et celle du CLEMI pour former les équipes. N’hésitez pas à prendre contact avec nous !

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)