Tablettes tactiles en MTA

Développer le lien école famille

Expliciter et rendre lisibles les apprentissages scolaires pour impliquer les parents dans l’échange et la co-éducation

Afin de permettre aux parents d’instaurer des temps de lecture à la maison, la classe du dispositif « moins de trois ans » de l’école Reine-Mathilde de Caen a partagé des vidéos avec chaque famille.

Apprendre à comprendre et à raconter une histoire

Pour concevoir son projet, l’enseignante a souhaité expérimenter une séquence d’apprentissage de lecture compréhension adaptée à des élèves de deux ans.

  • L’enseignante a filmé une mise en voix de l’album puis une séance de classe au cours de laquelle elle raconte l’histoire au moyen de marionnettes.
  • Le livre est ensuite consulté par chaque famille pour permettre des temps de lecture parents enfants.
  • Chaque élève peut ensuite raconter lui-même l’album en utilisant à son tour les marionnettes. Il est alors filmé, d’abord en classe, puis par les parents à leur domicile.
  • Toutes les vidéos sont ensuite assemblées afin de constituer un livre personnalisé pour chaque élève.

Les différentes étapes du projet en vidéo

L’interview de l’enseignante :

Le point de vue de la conseillère pédagogique numérique de la circonscription :

Ce projet ne nécessite pas de matériel numérique conséquent. Il a pu être réalisé avec une tablette tactile empruntée auprès de Canopé. L’école n’étant pas équipée de connexion Wi-Fi, il a fallu exporter les vidéos en dehors de l’école mais cela s’effectue très simplement. L’enseignante a installé dans sa classe un espace de consultation en libre accès pour permettre à toutes les familles d’écouter le livre numérique. La prochaine étape, lors d’un projet futur, consistera à envoyer aux familles cette mise en voix de l’histoire et ainsi permettre une consultation à la maison.

Du point de vue des élèves, ce projet vise à la fois à améliorer leur expression orale et leur compréhension des histoires entendues en permettant à chacun de raconter l’album en entier. Le partage du récit de chaque enfant a permis de valoriser leurs apprentissages et de contribuer au développement de l’estime de soi.

Par cette ouverture de l’école aux familles, il s’agit aussi de permettre aux parents, francophones ou non, de lire avec leurs enfants des œuvres de littérature jeunesse en français. Tous les parents voient leur participation valorisée, ce qui leur permet de prendre conscience de leur rôle au sein de la communauté éducative.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)