Robotique

Danse avec les robots

Arts plastiques, Danse et Robotique en GS/CP à St Sylvain

Les élèves de GS/CP d’Edwige Namboka, de l’école de St Sylvain ont mené un projet pluridisciplinaire avec des Ozobots.

Comment intégrer le numérique dans un projet artistique ? C’est la question qu’Edwige s’est posée.

Une réponse à cette question se trouve dans l’utilisation de la robotique et plus précisément avec le robot OZOBOT.

Pourquoi ?

  • Simple d’utilisation, il est petit et adapté pour des GS/CP
  • Grâce à ses capteurs optiques, il peut suivre des lignes et exécuter des ordres
  • Il peut aussi être programmé à distance avec un langage de programmation adapté à l’âge des élèves. (5 niveaux de programmation)

L’idée générale

L’objectif étant de travailler à partir d’œuvres d’arts plastiques, les mettre en mouvement corporellement mais aussi numériquement en diffusant la vidéo de la danse des robots pendant la danse des élèves.

La danse et la peinture

A partir d’observations des peintures, il s’agit de construire une chorégraphie avec pour objectifs principaux :

  • La construction et la structuration des espaces
  • Être à l’écoute les uns des autres pour maîtriser un espace collectif
  • Apprendre des pas de danse simples dans un déplacement collectif
PDF - 1 Mo
Catalogue « danse et peinture »

Et la robotique dans tout ça ?

L’idée est de programmer les robots pour qu’ils exécutent la même chorégraphie que celle des élèves.

Fiches séquence et séances

PDF - 412.9 ko
Fiche séquence
PDF - 249.8 ko
Séance n°1
PDF - 460.1 ko
Séance n°3
PDF - 326.3 ko
Séance n°4

Séance n°1 : découverte d’un robot : l’Ozobot

  • Recueil des représentations initiales grâce à l’application plickers et définition d’un robot.
    « Un robot est objet qui exécute un ordre donné par un programme. »
    Retenons la phrase d’un élève : « j’en ai un à la maison, la machine à laver, on la programme ! »
  • Observation du déplacement d’un Ozobot sur des lignes et recensement de quelques codes couleurs (ozocodes).

Séance n°2 : défis Ozobot

PDF - 350.6 ko
Les ozocodes
PDF - 493.6 ko
Les défis

Séance n°3 : découverte d’Ozoblokly

Lien : Ozoblokly

  • Initiation au langage par blocs
  • 5 défis de difficulté croissante pour prendre en main le langage de programmation :
PDF - 494.7 ko
les défis Ozoblokly

Séances n°4,5,6 : Créer les chorégraphies

  • Mettre en relation le parcours dansé des élèves et les déplacements des Ozobots

« 4 tableaux chorégraphiques » :

  1. Illustrer avec les lignes et les ozocodes la ronde et le pas « croisé/côté/posé ». Le code utilisé sera le zigzag.
  2. Illustrer des mouvements libres (saccadé, rapide, explosion, lent). Les codes choisis sont : pause, accélération, toupie, escargot)
  3. Illustrer un déplacement libre. Ici, on reprend les défis ozoblockly.
  4. Illustrer le parcours de Rafara dans le conte : traverser la rivière puis la forêt, grimper la montagne puis envol. Les ozocodes utilisés sont : sauter tout droit, zigzag, lent, stop et toupie.

Projet final

Le mot de Mikael, conseiller pédagogique numérique de la circonscription

La qualité de ce projet réside dans l’interdisciplinarité où la place du numérique donne une plus-value au projet artistique. Les élèves ont réussi à traduire en langage de programmation des pas de danse pour mieux s’approprier les leurs.

L’introduction des robots en GS/CP à travers ce projet a permis de faire un pont entre le monde numérique et le monde physique. De plus les robots ont été source de motivation et ont contribué de manière efficace à la collaboration entre élèves.

Lien : Une autre vision du projet ? Retrouvez le point de vue de Julia et son billet d’humeur

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)