Au Bonheur des Dames de Zola : une lecture enrichie par les réseaux sociaux

En jouant le rôle d’un personnage de Au Bonheur des Dames et en prenant la parole à sa place dans des échanges avec les autres, les élèves sont amenés à approfondir leur lecture du roman. Ils peuvent ainsi comprendre ce qui définit un personnage romanesque ancré dans la société du XIXe siècle (son histoire, son caractère, ses spécificités langagières, ses relations avec les autres).

Objectifs pédagogiques

  • Découvrir une œuvre littéraire intégrale relevant de l’esthétique réaliste ou naturaliste.
  • Comprendre la société du XIXe siècle observée par Zola et le système social mis en avant dans le roman.
  • S’interroger sur la manière dont les personnages sont dessinés et comprendre leurs relations dans la fiction et leur rôle dans la peinture de la réalité.
  • Comprendre la fiction et interpréter le texte littéraire : créer des inférences, construire un horizon d’attente, devenir un lecteur averti et autonome.
  • Entrer dans des échanges, à l’oral et à l’écrit, structurés par un réseau social qui les légitime et leur donne sens.

Le projet : utiliser le réseau social Edmodo pour donner vie aux personnages de Zola

En prenant la place d’un personnage et en devenant ce personnage tout au long de la lecture grâce au réseau social Edmodo, les élèves sont amenés à porter un autre regard sur le texte. En effet, le réseau social va offrir le cadre à une nécessaire coopération, des interactions au sein de la classe qui passent par des échanges écrits régulés par le contexte fictionnel. Les élèves sont ainsi poussés à interroger de manière pertinente le texte littéraire pour rendre réaliste chaque publication. Plus que simples lecteurs, les élèves deviennent de véritables enquêteurs car il leur faut comprendre le personnage qu’ils incarnent dans chaque situation, dans chaque événement raconté dans le roman. Le rapport au texte est ainsi modifié et l’interprétation du texte littéraire favorisée. Les compétences de lecture et d’écriture ainsi travaillées aident chaque élève à devenir un lecteur autonome et réflexif.

Les étapes de la démarche

Lancer la lecture : étude du premier chapitre

Pour aider les élèves à entrer dans la lecture, une lecture chorale du premier chapitre dans son intégralité est proposée par le professeur. Il s’agit d’un temps de lecture partagée et qui modifie l’espace de la classe. Les élèves forment un cercle avec leur chaise et lisent chacun leur tour, autant qu’ils le souhaitent, le seul exemplaire du roman de Zola fourni pour cet exercice. La lecture à voix haute n’est pas la seule compétence travaillée ici puisque l’activité permet également d’exercer son attention. Le professeur, pour vérifier la compréhension, peut choisir de faire le point avec les élèves quand il le juge nécessaire.

Pour aller plus loin : écrire le « chapitre zéro » du roman

Afin de faire comprendre aux élèves qu’il leur faut devenir des lecteurs avertis, on peut, dans un premier temps, leur demander de faire des hypothèses sur ce qui va se passer dans le roman. On peut également leur demander d’écrire un « chapitre zéro » en cohérence avec le premier chapitre, ce qui permet de poser selon une perspective différente les questions auxquelles le roman répondra par la suite.

Comprendre les enjeux de l’entreprise romanesque de Zola

Dans un deuxième temps, on demande aux élèves d’apporter un objet qui, selon eux, représente le roman qu’ils sont en train de lire. Une fois la collection d’objets réunie, chaque élève explique pourquoi tel ou tel objet a été choisi (il fait cet exercice en choisissant un objet qui n’est pas celui qu’il a apporté) et les premières interprétations émergent alors. Cette activité peut être menée à la fin de la séquence mais, proposée après la lecture des trois premiers chapitres, elle permet aux élèves de mettre à jour la problématique du roman et d’identifier des axes de lecture possibles en classant les objets de la collection.

Cette activité peut également être menée à l’aide d’un mur collaboratif numérique qui permet souvent une plus grande diversité des objets choisis.

Établir la liste des personnages

Le roman de Zola comprend de nombreux personnages importants. Mis à part les quelques figures incontournables très facilement identifiées par les élèves (Denise, Octave, etc.), le choix des personnages est donc difficile. Dans un premier temps, on peut donc demander aux élèves de lister les dix personnages qu’il serait pertinent et intéressant d’incarner pour écrire sur le réseau mais aussi pour mettre en évidence les pistes de lecture repérées précédemment. Ensuite, une mise en commun permet de sélectionner les personnages dont les élèves endosseront le rôle.

Cette deuxième étape peut être effectuée à l’aide d’un nuage de mots en ligne qui mettra en avant les personnages les plus souvent cités par les élèves.

Approfondir son information sur le contexte de l’œuvre : découverte de l’application « Au Bonheur des Dames » de la BNF

La Bibliothèque nationale de France, Orange et le musée d’Orsay proposent au lecteur l’application « Au Bonheur des Dames », l’édition enrichie. Cette application, dans une approche à la fois ludique et rigoureuse, permet de découvrir ou redécouvrir ce roman majeur de Zola.

  • L’onglet « LIRE » de l’application donne accès à un livre audio lu par Lambert Wilson, au manuscrit de Zola et à un texte enrichi de notes, fiches documentaires et illustrations issues des collections de la BnF.

La barre de recherche, située en haut à droite de l’écran, permet aux élèves de relire les passages relatifs au personnage étudié et d’effectuer un prélèvement d’informations dans le texte pour dresser le portrait physique et moral de son personnage.
Un portrait physique de chaque personnage est ainsi élaboré par les élèves. Le portrait est ensuite réalisé à l’aide d’un logiciel en ligne qui permet de créer des avatars. Cet exercice permet, en classe entière, de faire deviner qui se cache derrière chaque portrait et de vérifier la bonne compréhension du texte.

  • L’onglet « EXPLORER » invite à aborder à travers ce roman un siècle de transformations sociales et de mouvements artistiques. Huit thèmes sont privilégiés : les femmes, la révolution industrielle, la naissance du commerce moderne, l’impressionnisme, l’orientalisme, le monde du travail, les transformations de Paris, Zola écrivain… Pour chacun, un témoignage audiovisuel, une anthologie et un album enrichissent la réflexion.

La richesse de cette application favorise de manière intuitive l’immersion dans le roman et dans la société du XIXe siècle et la compréhension de la démarche d’investigation menée par l’auteur lui-même.

Pour aller plus loin : utiliser l’ENT ou Photospeak

  • Un forum de discussion peut être ouvert aux élèves sur l’ENT afin de leur offrir un espace d’échange pour discuter de la pertinence des informations recueillies dans le texte et pour garder une trace des réflexions au fur et à mesure de la lecture. Il peut également servir à élaborer le brouillon des publications sur le réseau social.
  • On peut également imaginer la réalisation par les élèves d’une vidéo de présentation du personnage par lui-même à l’aide de l’application Photospeak.

Devenir un personnage du roman

La liste des personnages importants établie, les élèves, par binôme, choisissent celui à qui ils vont donner vie sur le réseau social. La lecture va donc se poursuivre avec un objectif supplémentaire : comprendre le personnage incarné, ses sentiments, ses pensées, ses relations avec les autres et échanger avec son partenaire afin de formuler une publication pertinente pour chaque chapitre lu.

Edmodo : une application qui permet d’expérimenter le réseau social

Les enjeux du réseau et l’organisation du travail

L’application Edmodo (ou sa version en ligne) offre la possibilité de créer un réseau social restreint dans lequel les élèves pourront publier des contributions comme s’ils étaient leur personnage, sur des temps synchrones définis par le professeur.
Grâce à cette plateforme, ils peuvent entrer dans des échanges et vivre une situation de communication authentique puisqu’ils confrontent leur interprétation du texte à celle des autres élèves et donnent ainsi tout son sens à leur lecture du roman.

Créer sa classe

En amont, le professeur doit s’inscrire sur Edmodo et créer sa classe. Il y ajoute ensuite les personnages choisis par ses élèves lors du lancement de la séquence. Puis il génère le document pdf qui donne accès aux identifiants et mots de passe de chaque personnage afin de les transmettre à chaque binôme. Les élèves, à l’aide des informations recueillies dans le roman, remplissent d’abord le profil de leur personnage sur le réseau et ajoutent son avatar.

Point de vue juridique

R.G.P.D. : Edmodo est américain et peut poser problème quant aux garanties offertes en matière de protection des données. Dans le cas présenté ici, aucune donnée personnelle n’est communiquée puisqu’on inscrit des personnages de roman.
Plus d’informations concernant la sécurité liée à l’utilisation de Edmodo sur le site de Wikipédia

Faire dialoguer les élèves

Les séances sur le réseau social sont des séances collectives et synchrones afin de respecter la chronologie du roman : le professeur annonce le numéro du chapitre concerné et chaque groupe poste la publication du personnage de Zola à ce moment de l’histoire, comme s’il avait eu accès à un tel outil à cette époque.
Après chaque publication, en attendant que le chapitre suivant soit abordé, les élèves lisent les contributions des autres personnages et ont la possibilité de réagir et de commenter en respectant les relations sociales du personnage qu’ils incarnent.

Organiser la révision des écrits

Le professeur est particulièrement actif lors de ces séances puisqu’il vérifie chaque publication et peut proposer des consignes de correction aux élèves, tant au niveau de la langue que du propos tenu par le personnage.

Dans l’exemple ci-dessus, le professeur est intervenu immédiatement sur la publication de l’élève depuis son poste : il lui indique son erreur sur le mot qui précède avec le signe (x) ou un commentaire entre parenthèses. La relecture suivante lui permettra de valider la correction (xV) ou de signaler qu’il y a encore une erreur (xx). Souvent, les élèves se corrigent vite et, quand ce n’est pas le cas, ils peuvent demander de l’aide, ce qui permet une différenciation pédagogique sur l’écrit.

Des élèves investis et motivés

Les élèves sont sécurisés par le cadre de l’activité, qui est défini et explicite, et encouragés par un espace de liberté qui favorise leur expression écrite. Edmodo renvoie en effet aux pratiques courantes de notre société sur les réseaux sociaux et entretient donc la motivation des élèves tout au long de l’écriture. Ce dispositif est d’autant plus efficace qu’il offre une situation de communication réaliste puisque les personnages interagissent et que le réseau social créé par Zola dans le roman prend également vie sur la plateforme.
Le numérique n’est pas ici un simple outil de substitution mais permet une véritable modification de l’activité (au sens défini par le modèle S.A.M.R. élaboré par Ruben Puentedura). La technologie permet en effet une reconfiguration significative de la tâche et une utilisation réellement pédagogique du numérique.
Dans ce contexte, les élèves lisent avec plus d’attention, deviennent de véritables enquêteurs, améliorent leur compréhension du texte littéraire et se montrent actifs et particulièrement productifs dans l’exercice d’écriture.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)